4 réponses sur “La cornemuse expliquée”

  1. ce drôle d’instrument m’a toujours fascinée! D’abord, si je joue du violon je pose un doigt sur la corde, je tire l’archet, et le son est là; avec la cornemuse il faut souffler, remplir la poche d’air, gonfler les joues etc…ça parait en effet un exercice sportif! Ensuite, les sons arrivent et bien que nasillards et souvent répétitifs, ils vous donnent envie de danser mais aussi, pour moi, en tous cas, ils me donnent un air nostalgique et parfois douloureux. Sacré instrument!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *