A propos du blog

Juillet 2019

Comment une prof à temps partiel peut-elle faire un burn out ?

Depuis que j’ai commencé ce blog en mai 2018 mes trois enfants ont grandi et j’ai récemment pris trois kilos en trois mois d’arrêt maladie. Quelle maladie ? La séquano-dionynisite*. Je la soigne par des rendez-vous hebdomadaires avec les psys qui m’accompagnent désormais au plus près de ma vie et de mon porte-monnaie. C’est une sorte d’allergie mentale à dix sept ans d’enseignement dans les quartiers difficiles de Seine-Saint-Denis.

Une fonctionnaire de quarante (et un) ans, mère de trois jeunes enfants, peut-elle relever d’autres défis que celui de choisir les meilleurs verres progressifs et les meilleures protections anti-fuites pour périnée malmené par les sorties brutales de trois bébés ?

Une fonctionnaire de quarante (et un) ans, mère de trois jeunes enfants, peut-elle apprendre un autre métier ? Ou tout simplement SE TIRER sans ressentir la terrible culpabilité de quitter le navire qu’elle aimait finalement et avec lequel elle croyait, par idéalisme et par vocation, devoir accepter de couler ?

Petite fonctionnaire est au début du chemin. Depuis son quartier et sa famille qu’elle ne quitte plus, son horizon pourrait se rétrécir, et pourtant il n’a jamais semblé aussi large.

Ce blog entreprend le récit de ce voyage.

Albertine Herrero

*Les Séquano-dionysiens sont les habitants de Seine-Saint-Denis.

Mai 2018

Quarante ans. Dix-sept ans d’Éducation Nationale en Seine-Saint-Denis. Une centaine d’élèves tous les ans. Trois enfants à moi entre deux et neuf ans. Je devrais être experte en quelque chose. Sûrement. Et pourtant.

Comment exercer son autorité sur trente adolescents ? Je n’ai toujours aucune réponse. Ne pas hurler et résister à l’envie de se défenestrer ? Je ne me suis jamais jetée du quatrième étage où j’enseigne tant bien que mal les mathématiques, mais je hurle souvent.

Je hurle aussi sur mes enfants. C’est mal. C’est mal pour eux, pour moi, et pour les voisins. Comment faire manger un enfant qui ne veut pas manger ? Dormir un enfant qui ne veut pas dormir ? Faire faire pipi sur le pot à un enfant qui fera sur le tapis ? Je ne sais pas.

Éternelle débutante, je subis souvent des événements qui me dépassent.

Puisqu’il me faut être impuissante quelle que soit mon expérience, j’ai décidé de m’extraire…

De m’extraire et de REGARDER.

REGARDER d’un œil de mère.

Albertine HERRERO