Les déboires d’un loir

En ces temps d’amertume, petite prof fait mumuse.

Cet été, dans le placard d’un gîte rural, un loir nous a rendu visite. On a cru voir une souris à la queue bien fournie. La nuit, il trottait dans le grenier. Le jour, il croquait nos provisions sous l’évier.

Cet adroit petit loir vivant cloîtré sous le toit, m’a inspiré une histoire. Une histoire peuplée de poires, de poivre, d’arrosoirs et d’autres mots en OI se croisant dans le noir.

C’est pour apprendre à lire. C’est sans prétention, mais si vous pouviez concevoir d’aller voir sur la toile cette histoire pas rasoir, ce serait au poil.

Et dans l’espoir que mon loir se voie toucher du doigt une gloire dérisoire, pensez à écrire un petit commentaire sur le site des éditions numériques edition999 (gratuites et sans publicité). Voici le lien :

https://www.edition999.info/L-histoire-du-loir-du-poivre-et-de.html

Merci et bonne rentrée !

A.H.

2 réponses sur “Les déboires d’un loir”

  1. Gloire à ce petit loir qui grâce à son savoir et son pouvoir a pu faire son devoir et sauver le territoire!
    Si cette histoire donne de l’espoir, les dessins notoires resteront aussi dans nos mémoires!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *